Editorial

Madame, Monsieur,
Chers Amis Propriétaires,


Vous êtes appelés aujourd’hui à élire ceux qui vous représenteront dans le collège des Propriétaires durant les quatre prochaines années au Comité du Trot et dans les Comités régionaux. Il s’agit pour vous de désigner vos représentants qui porteront votre voix. Des élus impliqués et représentatifs.

Premiers contributeurs avec les turfistes de notre filière, les milliers de petits propriétaires sont la force du trot et leur dynamisme contribue à la réussite et à la popularité des courses de notre système envié dans le monde. Les propriétaires doivent être reconnus à leur juste place et la Société mère doit les placer au cœur de ses objectifs stratégiques et leur accorder respect et considération pour leur engagement et leur passion.

Petit propriétaire non professionnel, comme la grande majorité d’entre vous, (85 % des propriétaires, comme les éleveurs, possèdent 1 à 2 chevaux), je partage vos joies, vos déceptions, vos doutes aussi. Je connais bien les coûts d’achats, de pensions et d’entrainement qui n’ont fait qu’augmenter.

Le SNPT représente les Propriétaires auprès de la SECF et de ses différentes Commissions. Ses élus siègent dans les Comités régionaux, au Comité et au Conseil d’Administration de la SECF. Interlocuteur permanent de la SECF, le SNPT essaie de peser de tout son poids pour faire entendre la voix des propriétaires et aussi des petits porteurs de parts, de plus en plus nombreux mais pas encore suffisamment reconnus et entendus. Mais, c’est une mission de tous les instants et nous avons besoin de votre soutien.


DEMAIN LES DÉFIS À RELEVER SONT NOMBREUX :

    •    Une trajectoire financière positive pérenne par la poursuite d’économies structurelles et la baisse des coûts d’exploitation des Sociétés mères et du PMU qui doivent compléter une impérative relance des enjeux par une volonté de reconquête de la clientèle, de nouveaux jeux et d’innovation des paris

    •    Le soutien de l’État pour un plan de restructuration de la filière par un partenariat renouvelé et renforcé avec une fiscalité plus juste

    •    Retrouver et garantir l’Équilibre des monopoles face à la FDJ privatisée
    •    Une harmonisation de la rémunération sur les jeux PMU/FDJ en points de vente
    •    Un retour au taux réduit de T.V.A. pour la filière équine
    •    Une fiscalité sur le PBJ du PMU et non plus sur le Chiffre d’Affaire
    •    Redonner une attractivité aux courses hippiques, renforcer la confiance de nos turfistes et garantir une transparence totale
    •    Maintenir et développer l’activité de nos 238 hippodromes, maillage indispensable du territoire pour la conquête de nouvelles vocations et relancer l’attrait pour les courses hippiques
    •    Développer un véritable DÉPARTEMENT PROPRIÉTAIRES en offrant des services personnalisés et en facilitant l’accès à la propriété. Obtention des couleurs plus rapide et réciprocité avec France Galop
    •    Une synergie et une large mutualisation avec France Galop et le PMU notamment sur les fonctions supports et la poursuite de l’OPTIMISATION DU CALENDRIER ET DU PROGRAMME
    •    Une réforme de la gouvernance de l’Institution par la crÉation d’un pÔle de pilotage commun dont les deux Sociétés mères auraient le contrôle
    •    La poursuite des plans d’optimisation en cours avec France Galop avec de nouveaux projets de rationalisation et de transformation avec à terme, dans le cadre d’un projet construit, le regroupement des différentes Institutions (TROT / GALOP / PMU / FNCH) dans un bâtiment commun
    •    Le renouvellement de la concession de l’hippodrome de Paris Vincennes avec la Mairie de Paris
    •    La protection des courses « Trotteurs Français » avec le strict maintien de l’ouverture de nos courses aux chevaux européens à seulement 16% des allocations distribuées
    •    Une gouvernance du Trot réformée avec des responsabilités dédiées et partagées
    •    Une priorité absolue au CONTRÔLE ANTI DOPAGE ET LA RECHERCHE pour assurer et renforcer la confiance de tous et protéger la sélection de la race par les performances en courses ; le durcissement des sanctions financières

Vous m’avez élu voici 4 ans pour vous représenter, votre confiance m’a honoré et je me suis engagé avec plaisir et passion, en homme libre et sans esprit partisan. J’ai œuvré sans relâche au sein du Conseil d’Administration et des Commissions du Trot.

Président de la Commission de la Province, je suis allé en régions à la rencontre de tous les acteurs sur nos hippodromes pour appréhender la réalité du terrain et expliquer les problématiques de la filière hippique (Finances et budget, PMH, ARS, TVA, Sociétés de courses, Bénévoles). Notre implantation territoriale est notre force.


Aujourd’hui, je sollicite à nouveau vos suffrages dans le collège des Propriétaires.

Je vous soumets ma candidature au Comité du Trot

J’agirai avec le seul sens de l’intérêt général.
Je ne baisserai pas les bras. Je n’abandonnerai pas le combat.
Ni sur le niveau des allocations, ni sur l’équilibre budgétaire, ni sur le retour à un taux réduit de TVA.



AU COMITÉ, Je m’engage :

    •    Je proposerai dès le début de la mandature une réforme des statuts ET du code DES COURSES :
    •    Création d’une Commission d’appel
    •    Limitation des mandats et non cumul de certains mandats
    •    Réforme des Collèges électoraux et représentation de ceux-ci en fonction du nombre d’électeurs
    •    Réduction du nombre de cooptés siégeant au Comité à dix membres et limitation de la durée des mandats à 1 mandat renouvelable 1 seule fois
    •    Création d’un Statut des Commissaires pour garantir leur indépendance, leur fonction et leurs décisions
    •    Assurer une représentation des turfistes dans les Commissions Code et Programmes, Bien-être animal et Communication
    •    Je défendrai, comme je l’ai fait jusqu’à maintenant, le maintien du Statut GIE PMU et je m’opposerai au passage en Société Anonyme
    •    Je plaiderai pour un durcissement des plafonds d’enjeux et des restrictions imposés aux GPI et pour un renforcement des contrôles
    •    Je continuerai à lutter auprès de l’État pour une politique des jeux Équitable, une fiscalité adaptée et la levée des entraves à l’innovation
    •    Je demanderai l’arrêt de l’activité des Paris Poker et un recentrage publicitaire sur les paris hippiques
    •    Je serai très attentif à la rémunération des Sociétés de Province afin de ne pas mettre en difficulté leur équilibre budgétaire et garantir leurs investissements
    •    Je proposerai un renforcement des pouvoirs des commissions et des comités régionaux
    •    Je défendrai, comme depuis toujours, l’activité des courses pour amateurs et la spécificité de celles-ci
    •    Je veillerai au respect des bénévoles sur lesquels reposent l’essentiel de notre système d’organisation des courses et à la considération que nous devons leur porter
    •    Je m’engage à vous informer et à vous rendre compte en toute transparence

Dans les Comités régionaux, vous pourrez compter sur le dévouement de nos représentants. Je vous invite ainsi à soutenir par votre vote, les membres du SNPT candidats À l’Élection au ComitÉ rÉgional qui porteront avec force la voix de tous les Propriétaires et Propriétaires Éleveurs.

Nous espérons votre soutien.

Veuillez agréer, Madame, Monsieur, l’assurance de nos sentiments distingués.


Pascal BOEY


    Contacts

   SNPT
   Domaine de Grosbois - Cour des Communs
   94 470 Boissy-Saint-Léger
   Tél. : 0768840667
This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.